(Notre corps ne ment jamais) Alice Miller

Publié le par Juliette




Présentation de l'éditeur
Notre corps ne ment jamais. Quand nous tombons malades, quand nous faisons l'expérience de la dépression, de la toxicomanie, de l'anorexie..., c'est que nous sommes traversés par un conflit intérieur entre ce que nous ressentons et ce que nous voudrions ressentir. D'un côté, il y a notre corps, qui garde intacte la mémoire de notre histoire, et tout particulièrement des mauvais traitements que nos parents ont pu nous infliger ; de l'autre, il y a notre esprit et notre volonté conditionnés par la morale et l'éducation traditionnelles à aimer et honorer, quoi qu'il arrive, ces mêmes parents. Ce livre nous montre, à travers de nombreux exemples - notamment les vies d'écrivains célèbres- les conséquences parfois dramatiques de ce conflit, mais aussi qu'il existe, aujourd'hui, des raisons d'espérer. Non, nous ne sommes pas obligés d'être les " bons " enfants de nos parents s'ils nous ont fait du mal et s'ils continuent de pratiquer le chantage affectif. Oui, c'est notre responsabilité que d'être attentifs aux signaux d'alerte que nous envoie notre corps. Oui, au terme de ce chemin exigeant par lequel nous acceptons de relire l'histoire de nos rapports avec nos parents, il y a l'espoir de naître à une authentique liberté intérieure.

Biographie de l'auteur
Alice Miller a longtemps exercé la psychanalyse avant de se consacrer à ses recherches sur l'enfance. Elle est l'auteur de nombreux livres sur les causes et conséquences des mauvais traitements infligés aux enfants, parmi lesquels : Le Drame de l'enfant doué (PUF, 1983), C'est pour ton bien (Aubier, 1984), La Connaissance interdite (Aubier, 1990), La Souffrance muette de l'enfant (Aubier, 1990), Abattre le mur du silence (Aubier, 1991) et Libres de savoir (Flammarion, 2001).

Publié dans Bibliothèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article